Césarienne

La césarienne est l'acte d'accoucher une femme en sortant le bébé par le ventre après incision.

C'est un acte chirurgical majeur, il comporte donc tous les risques opératoires, les problèmes de récupérations, les complications potentielles, les effets mutilants et les effets psychologiques liés à ce type d'opération. Il a également des conséquences sur le bébé et l'allaitement (en particulier si la césarienne est programmée).

L'incision la plus courante, se fait horizontalement, au-dessus du pubis et d'une largeur d'environ 10 cm de long. Après avoir sorti le bébé, le placenta, la membrane et vérifier les organes, on suture, on agrafe. La sortie du bébé dure moins de 1 min 30 et la totalité de l'intervention 25 min. En générale, le père n'est pas admis au bloc, et la mère à son champ de vision bloquée et ne peut pas voir l'enfant sortir même si elle est sous péridurale, rachi-anesthésie ou morphine.

Le coût d'une césarienne pour l'établissement est inférieur à celui d'un accouchement naturel par voie basse et permet d'occuper les lits plus longtemps. Les bénéfices gagnés par les établissement se fait au détriment de l'assurance maladie et de ceux qui subissent les 5% de césariennes abusives.

En france, il y a pour un premier accouchement 1 césarienne sur 4. En moyenne cela représente 1 césarienne sur 5 accouchements soit 20% (2003) alors que l'OMS préconise un taux idéale de césarienne de 15%.

En insistant lourdement :

  • le papa peut assister à l'accouchement.
  • l'on peut permettre à la mère de voir sortir le bébé en abaissant le “champ”.
  • on peut poser l'enfant sur sa mère et le mettre au sein tout de suite.

Et c'est très important pour mieux vivre sa césarienne.

  • urgence vitale : hémorragie de la mère, bébé en souffrance, enfant coincé, poussée longue et inefficace entrainant l'épuisement de la mère et/ou de l'enfant
  • l'accouchement après 30 ans
  • un bassin étroit
  • l'hypertension
  • la péridurale qui ralenti le travail
  • l'accouchement en clinique
  • l'accouchement les veilles de week-ends
  • l'accouchement avec un médecin plutôt qu'avec une sage femme.
  • Difficulté pour s'occuper du bébé: La femme n'a pas le droit de se mettre debout, elle a des difficulté pour se mettre assise; elle est plus fatiguée.
  • Difficulté pour mettre en place l'allaitement: le déroulement de l'accouchement permet met aussi de mettre l'allaitement en route. L'allaitement est plus difficile après une césarienne.
  • Bébé pas préparer à téter et à respirer: l'accouchement naturel joue un rôle dans la maturation physique, pulmonaire, cardiaque et cérébrale et dans la mise en place des réflexes primaires comme la succion.
  • Risque accrue d'une mauvaise adhérence du placenta ou d'adhérences chirurgical pour la prochaine grossesse.
  • Risque très accrue d'avoir une seconde césarienne (si la cause de la première est un bassin trop étroit)
  • Nombre limité de grossesse
  • Nombreuses conséquences psychologiques non prises en charge, voir niées.

Liens externes