Naissance naturelle

Une naissance naturelle est une naissance au cours de laquelle l'enfant vient au monde selon le processus physiologique prévu par la Nature.

Pour bien vivre une naissance naturelle, il est indispensable de préparer son accouchement tout au long des mois de grossesse.

Une naissance naturelle se déroule en trois phases Article Le déroulement d'une naissance naturelle pas à pas :

  • l'ouverture,
  • le passage,
  • le nouveau départ.

L' ouverture débute avec les premières contractions liées à l'accouchement et se poursuit par l'effacement puis l'ouverture complète du col de l'utérus.

Le passage correspond à la descente de l'enfant de l'utérus dans le vagin, puis sa sortie du ventre de sa mère. Cette phase inclut également la section du cordon ombilical et la délivrance de la mère : le nouveau-né achève ainsi son passage du milieu intra-utérin vers le milieu extérieur.

Le nouveau-départ désigne la phase d'adaptation qui suit immédiatement la naissance : rythmes de repos et d'alimentation, démarrage de l'allaitement, soins post-partum à la mère et à l'enfant.

Les signes avant-coureurs et le déclenchement de l'accouchement

Parvenue au terme de la grossesse, la femme enceinte perçoit des signes précurseurs l'avertissant que la naissance aura lieu dans les jours ou les heures qui suivent : forte envie de dormir, sentiment de départ de l'enfant, pertes vaginales.

Quand l'heure de la naissance approche, arrive un moment où des contractions musculaires se font ressentir au niveau de la ceinture abdominale.

Elles sont perceptibles du côté du ventre, mais également au niveau des reins et du coccyx. Elles ressemblent en plus intense aux contractions survenant lors des règles menstruelles. Elles cessent rapidement au début. Puis leur durée s'allonge, leur intensité s'accroît et l'intervalle entre deux phases de contractions se réduit.

Le début de l'ouverture

Lorsque l'accouchement se déclenche, il est souhaitable que la femme se rende totalement disponible pour vivre sereinement le temps de l'ouverture.

Respirations profondes et relaxation favorisent la circulation de l'énergie et la détente de l'organisme.

Cela permet de surmonter l'effort important nécessaire pendant cette phase.

Les vagues de l'ouverture

Les phases de contraction se rapprochent et leur intensité s'accroît.

En écoutant son corps, la femme qui accouche trouve spontanément la position qui lui est le plus favorable, pour accueillir les contractions montantes. Elle peut changer fréquemment de posture et se reposer entre deux phases de contractions.

L'apogée de l'ouverture

Le rythme des contractions s'accélère et leur intensité s'accroît.

L'ouverture entre dans sa phase finale. Les contractions sont rapprochées et généralement douloureuses.

La femme a besoin d'une concentration maximale pour garder la maîtrise de ce qui se passe en elle.

La vocalisation favorise une ouverture maximale du col de l'utérus.

La descente de l'enfant

L'ouverture s'achève à l'interruption des contractions. Le col de l'utérus s'est effacé et le corps de la femme est prêt au passage de l'enfant.

L'enfant amorce sa descente, la position verticale devient favorable pour faciliter la descente de l'enfant.

La sortie de l'enfant

Silence et pénombre sont souhaitables afin de respecter les sens extrêmement sensibles du nouveau-né.

La section du cordon

Une fois que l'enfant respire correctement par ses poumons, on peut clamper le cordon ombilical et le sectionner.

La délivrance

Pendant la grossesse, le bébé a reçu de sa mère oxygène et nutriments à travers le placenta.

Ayant fini de remplir son rôle, le placenta se retire naturellement après s'être « décollé », quelques minutes à deux heures après la sortie du bébé.

Le repos après l'effort

Après l'effort que fut la naissance, la mère et l'enfant ont besoin d'un repos bien mérité.

L'alimentation

Après la naissance, le bébé assume directement sa relation au monde extérieur. La femme, libérée de son rôle de matrice, devient sa mère nourricière.

La montée du lait maternel lors du démarrage de l'allaitement est favorisée par :

  • un accouchement paisible,
  • un contact peau à peau mère - enfant,
  • une alimentation saine de la mère.

Les soins à la mère

Au cours des jours qui suivent la naissance, la mère nécessite des soins corporels attentifs au niveau des tissus et organes sollicités lors de l'accouchement :

  • suivi de la rétractation de l'utérus et fin des saignements,
  • remise en place des tissus,
  • élimination des toxines produites lors de l'accouchement.

Ayant vécu pendant environ neuf mois dans le milieu protégé et régulé de l'utérus de sa mère, le nouveau-né requiert des soins attentionnés et délicats pour subvenir à ses besoins vitaux :

  • sécurité affective,
  • alimentation,
  • maintien de sa température,
  • hygiène corporelle,
  • repos dans un lieu calme.

Par ailleurs, un suivi de l'évolution du cordon ombilical est nécessaire jusqu'à sa chute, qui survient environ une semaine après la naissance.

Une naissance naturelle est caractérisée par le RESPECT :

  • du processus physiologique, qui n'est ni perturbé, ni accéléré, ni retardé,
  • de l'intégrité du corps de la mère, qui ne subit pas d'intervention mécanique, physique ou chimique<ref>Article Pourquoi une naissance naturelle ?</ref>,
  • de la volonté de la mère, qui reste libre de ses faits et gestes selon son ressenti,
  • du nouveau-né dont le calme et la tranquillité sont préservés.

Bibliographie

  • Livres : L'Argile qui guérit : Mémento de médecine naturelle - R. Dextreit - Editions Vivre en Harmonie (1993)