Barbecue végétalien

1534232622.jpg

Brochettes de seitan marinées :

Brochettes de champignons au balsamique :

Brochettes de saucisses végétales :

Brochettes de tofu fumé :

Brochettes de protéines de soja texturées :

Papillottes de Patates surprise :

  1. Brochettes de seitan marinées : couper en dés 6 blocs de seitan de 125g, les faire mariner une heure dans 2 citrons pressés + 5cl huile d’olive + 2 c.a.s. de graines de coriandre + coriandre fraiche + sel, embrocher avec de l'oignon.
  2. Brochettes de champignons au balsamique : pour une Marinade de 800g, préparer 1kg de champignons de Paris à mariner durant une heure dans un mélange composé d'un citron pressé + 5 cl d’huile d’olive + 3 gousses d’aïl pressées + persil frais ciselé et 10 cl de vinaigre balsamique, puis embrocher.
  3. Saucisses végétales : embrocher des dés de saucisses végétales avec de l’oignon et des petits morceaux de patate, badigeonnez les d’huile d’olive, ajouter du sel et des herbes de Provence.
  4. Brochettes de tofu fumé : embrocher des dés de tofu fumé avec par de l'oignon et/ou poivron, courgette, coeur d’artichaut, pommes de terre, badigeonnez les d’huile d’olive, ajouter du sel et du sirop d’érable.
  5. Brochettes de protéines de soja texturées : réhydrater durant 10 minutes 150g de protéines de soja texturées dans de l’eau ayant été portée à ébullition, puis égouttez les, faites les mariner durant une heure bien mélangé, dans une marinade composée de 8 cl de sauce soja + 5 cl de liquid smoke + 5 cl d’huile d’olive + poivre noir + sel + 1 gousse d’ail pressée. embrocher avec les poivrons et oignons coupés en carré.
  6. Papillottes de patates surprises : coupez des pommes de terre en accordéon, garnir avec de l’aïl et du fromage végétal, emballer dans du papier cuisson puis empapilloter dans du papier aluminium. (la nourriture ne doit jamais être en contact direct avec l'aluminium, qui est neurotoxique).
  • Privilégiez l'utilisation de pommes de terre, ail, et oignons bio (même sans le label, d'un petit producteur local), ces légumes racines sont parmis ceux qui subissent le plus de traîtements chimiques au sein de l'agriculture pétrochimique industrielle, contaminés et délètères, pour vous et les enfants, il en va de même pour les poivrons particulièrement traîtés.
  • Vérifiez le point de fumée de votre huile végétale dans le cas ou des températures élevées sont nécessaire à la cuisson, afin d'éviter de la dénaturer (effets cancérogènes) et lui ne pas lui donner mauvais goût. L'huile de coco désodorisée offre une texture et une cuisson proche de la graisse de canard et son point de fumée est élevé, toutefois il reste toujours préférable d'utiliser des produits non raffinés extraits à froid, l'huile n'y faisant pas exception.
  • Le sel noir de l'himalaya “Kala Namak” a la particularité d'être souffré et de donner un goût d'oeufs aux préparations, ce dernier n'est pas raffiné et est donc plus propice à la consommation, toutefois vous pouvez vous en passer et utiliser du sel gris non raffiné (noirmoutier, guérande…)

Source :